Suivre atypie.ch
Line, le 31 Jan 2018

Bilan de janvier du défi #riendeneuf :


Mon mois de janvier a été fortement marqué par la préparation de mon déménagement en février. J’ai eu la chance de trouver un appartement à dix minutes à pied de mon lieu de travail. Quelle joie d’en avoir bientôt terminé avec les trajets en voiture !

Le défit « rien de neuf » est d’autant plus actuel pour meubler et décorer un appartement, sachant que je pars presque de zéro. En effet, j’ai seulement quelques meubles d’appoint, mais pas de lit, table à manger ou canapé. J’avoue me réjouir beaucoup d’avoir mon propre appartement et créer un petit cocon de douceur qui me ressemble. Le meubler principalement sans achat neuf est un énorme défi, dont j’avais besoin dans cette période un peu difficile pour moi.

Voici comment j’ai procédé pour limiter les achats neufs. Premièrement, j’ai établi une liste avec ce qui me manque vraiment pour m’installer. Deuxièmement, j’ai sollicité mes amis et ma famille pour savoir s’ils n’ont pas des meubles inutiles chez eux. J’ai aussi eu la chance que l’ancien locataire me propose spontanément différentes affaires (meubles, lampes). Ensuite, j’ai scruté régulièrement les sites de ventes entre particuliers et je me suis rendue à plusieurs reprises dans les brocantes caritatives et autres magasins seconde main de ma région.

Durant ce premier mois, j’ai effectué quelques achats nécessaires pour ma future installation, mais en bonne partie à la brocante ou sur ses groupes Facebook de vente dans ma région. La découverte de ces groupes, m’a aussi permis de vendre ce dont je n’ai plus besoin/envie.

Par contre, j’ai quand même acheté plusieurs choses neuves pour mon nouveau logis. Pourquoi ? Simplement car je n’ai pas trouvé ce dont j’ai besoin en occasion, par exemple un canapé d’angle adapté au salon et passant la cage d’escalier.

 

Un autre achat est des casseroles neuves, car je n’en avais qu’une seule, de la marque française Cristel. J’aurais pu en acheter à la Brocki (petit nom de la brocante de Bienne), mais je voulais continuer avec la même gamme, car c’est vraiment une très bonne qualité et que j’en suis plus que satisfaite. Elles ont la particularité d'avoir des poignées et anses amovibles, ce qui est un gain de place non négligeable dans ma petite cuisine. De plus c’est fabriqué en France voisine. Alors oui c’est un achat neuf, mais durable et local. Grâce aux économies réalisées en achetant une grande partie du mobilier d’occasion, j’ai pu investir un peu plus d’argent pour acheter un produit fait proche de chez moi (à peine 80km) et ainsi soutenir des entreprises qui font vivre les gens ici, qui produisent en respectant des normes environnementales et des salaires décents.

Février s’annonce heureusement moins mouvementé, je vais prendre le temps de m’installer et découvrir mon nouveau village. Je reviens par ici très prochainement, avec un peu de couture. 


Liste des commentaires - commenter

chau7 (Blog), le 31 Jan 2018

Tu viens de près de Bienne ? Moi aussi ;)

knucna (Blog), le 31 Jan 2018

J'ai remarqué que je n'avais pas utilisé le bon pseudo sur mon commentaire ci-dessus ;)

Retour