Suivre atypie.ch
line, le 02 Oct 2020

mission garde-robe: mes projets d'automne et hiver 2020


Couture

Cet article fait parti de ma série sur ma garde-robe raisonnée cousue main, intitulée mission garde robe.  

Pour commencer à planifier mes projets couture pour les saisons froides, je me suis posée la question suivante : de quoi ai-je besoin ?

En regardant dans ma penderie, j’ai vu qu’il me manque des t-shirt et pull en jersey, à porter à la mi-saison ou sous un gilet. J’en ai plusieurs que je porte très régulièrement, mais certains arrivent malheureusement en bout de course et ne seront pas réparables (tissu élimé, odeur, tâches).

En avril, j’ai déménagé et j’en ai profité pour faire un grand tri dans ma garde-robe. Je me suis séparée de plusieurs robes d’hiver qui ne m’allaient plus (trop courte, trop petite, etc.).

Il me reste actuellement :

  • une Moneta (Colette pattern) en jersey,
  • une Cami-dress (Pauline Alice) que je trouve trop courte
  • deux robe Lola en sweat (Victory pattern), dont j’ai allongé les manches, mais c’est trop serré.
  • une Laurel (Colette pattern) en chambray noire, dont j’ai craqué une manche en conduisant
  • une robe noire en jersey (du commerce)
  • une robe plantain (Deer and Doe), que je trouve trop moulante. 
  • une robe en jersey de chanvre violette (du commerce), aussi très moulante. 

 

Robe Laurel (Colette Pattern) en chambray dot carbone des Trouvailles d'Amandine, cousue en 2016

 

En hiver, j’aime porté des pantalons près du corps tout droit. J’en ai deux en jeans (commerce), un noir (seconde-main), ainsi qu’un bordeau (commerce). Pour l’instant je n’ai pas besoin de plus, car je peux faire régulièrement des lessives.

En réfléchissant à ce que je porte souvent, j’ai remarqué que mes chemises font parties de mes basiques de l’automne. Soit tout simplement avec un pantalon ou rentrée dans une jolie jupe.

J’en possède deux en jeans (du commerce), deux autres en viscoses (du commerce) et une façon bûcheron rouge/noir en laine (seconde-main). Elles sont globalement en bon état. Mais celles en viscose commencent de montrer des signes de fatigue. Je pense que pour cette année, elles feront encore bien l’affaire.

J’ai beaucoup de pulls et gilets chauds tricotés.

Autrement, j’ai vraiment besoin d’un nouveau manteau d’hiver. Le mien à maintenant six ans et la doublure commence d’être usée, la fermeture est fichue. Comme il n’est pas imperméable et ne donne pas très chaud, je ne vais pas essayer de le réparer.

Autre particularité, j’ai besoin d’une tenue de Yoga, car j’ai commencé cette pratique. J’ai aussi besoin de matériel spécifique, comme un coussin traversin (bolster) et un sac pour mon tapis.

 

Voici un tableau avec mes inspirations pour mes prochaines cousettes. On y retrouve mes teintes favorites, à savoir du prune, du caramel, du bleu jeans et du rouille.

 

J'ai trouvé sur un site internet cette image qui représente bien les couleurs qui me plaisent et que j'aimerais porter. 

 

 

Côté matières, le jersey, le chambray et le jeans devraient être au cœur de mes projets. Dans un premier temps, je pense réaliser des modifications et réparations sur les vêtements que j’ai déjà. Ensuite, je vais me lancer dans de nouveaux projets. J'ai encore plusieurs beaux coupons dans mon stock et je vais essayer de les utiliser au maximum. 

 

Et donc les projets :

  1. Les hauts :
  • Jessy (Pattydoo) en jersey caramel Stoffonkel. C’est un nouvel achat. 
  • Bowline Sweater (Papercut pattern) en jersey figue de France Duval Stalla, dans mon stock depuis 2013
  • Agathe (Konfetti Pattern), je n'ai pas encore choisi le tissu pour ce modèle, car j'en ai plusieurs qui pourraient convenir 
  1. Les robes :
  • Robe Aldaia en jersey Anémone de Elvelyckan Design (collection 2017), en stock
  • Robe Aldaia en jersey prune (tissu Vogt), en stock
  1. Les bas :
  • Jupe patineuse en chambray Elixir des Trouvailles d’Amandine. Pour le patron je ne sais pas, peut-être la Hollyburn skirt de Sewaholic ou alors je me lance dans un patron maison
  1. Divers :
  • Coudre le manteau Pepernoot de Waffle pattern qui est découpé depuis 2015. Mais après cinq ans, je n'aime plus le tissu et ce n'est plus vraiment mon style. Il faut quand même que je me motive à le coudre. 
  • Tenue de Yoga pour l'hiver: legging / pull fin et matériels spécifiques: Traversin (bolster) et housse pour le tapis de yoga. 


1 commentaires - commenter

line, le 29 Sep 2020

Bilan des projets printemps-été 2020


Couture

Au début du mois de mars, je vous avais présenté mes futurs projets pour le printemps et l’été. L’heure est venue de faire un petit bilan, avant des parler des prochains projets. Pour rappel, j’avais prévu de coudre cinq tenues composées de sept pièces différentes. J’avais voulu me centrer sur peu de pièces afin que mon objectif reste atteignable.

 

Projets réalisés :

J’ai donc cousu six pièces de ma planche d’inspiration.

  • Jupe Rosari de Pauline Alice, en denim épais bio de 1083. J’ai beaucoup aimé coudre cette jupe. Je l’ai aussi portée plusieurs fois (mais pas en été, car le tissu donne trop chaud). Par contre, je trouve la coupe un peu trop trapèze. Je n’ai pas l’habitude. Si je refais le patron, je vais réduire cela.
  • Blouse Annabelle de République du chiffon, en lin-laine (Atelier Goldfaden). Ce petit hack m’a beaucoup plu et même si l’encolure de la blouse n’est pas 100% réussie, je l’adore. Le premier jour où je l’ai porté je me suis coincée dans une poignée de porte et j’ai fait un trou dans le dos. Ça m’a tellement dégoutée, que je ne l’ai toujours pas réparé… 
  • Robe Violette de République du chiffon, en double-gaze d’Hysope-tissu. Cette robe est vraiment belle et agréable à porter. Seul détail, je trouve son style un peu difficile à assumer au quotidien. Je la réserve pour les occasions.
  • Top Elegy de Mimoi patterns, en lin (Atelier Goldfaden). Le patron a été agréable à coudre et ce petit haut est parfait pour les grandes chaleurs. Il a été beaucoup porté. Il faut seulement que je raccourcisse un peu les bretelles.
  • Chemise Rouille, hack du patron Mélilot de Deer and Doe. Je suis très fière de cette chemise, dont j’aime le col, la couleur et les boutons. Je l’ai porté plusieurs fois lorsqu’il fait chaud, mais que je veux avoir les épaules protégées du soleil. Avec mon chapeau, j’aime bien l’allure que ça fait, à la fois chic et décontracté.
  • Short Chataîgne de Deer and Doe, en chambray tabac des Trouvailles d’Amandine. Ce projet est presque terminé (je dois encore coudre la ceinture à la main), mais il ne me va pas super bien. Il est même assez inconfortable. Malheureusement, j’aurais dû faire une toile pour valider la forme. Je vais essayer de rattraper cette fourche arrière trop serrée. 

 

Projet non réalisé :

  • Top Ségur (cozy little world) en viscose Atelier Brunette. Finalement, il n’a pas vu le jour. La version qui me plait le plus est celle avec le devant boutonnée et les brides, ce qui représente un investissement en terme de temps et de matériel. Il faut que je fasse tout d’abord une toile, afin de valider le modèle.

 

Autres projets :

  • Robe Poulette de Cousette, en lin-coton bio de Cloud9 fabric. Tout est parti du tissu pour lequel j’ai eu un coup de cœur. Même si cette forme de robe ne me met pas spécialement en valeur, j’ai adoré la porter. Elle m’a même valu un compliment de la part de la postière.

 

Conclusion :

A la mi-août j’avais déjà cousu toutes les pièces prévues et pourtant j’avais encore envie de robe d’été. C’est à ce moment que j’ai craqué et j’ai commandé plusieurs tissus et patrons supplémentaires (de quoi coudre quatre nouvelles robes). Sauf que septembre est bien trop vite arrivé, avec une chute des températures. Résultat je n’ai terminé aucun de ces nouveaux projets. C’est un peu ce qui me chiffonne dans mon bilan, ce dérapage en fin de parcours. Bien sûr je vais coudre mes robes l’an prochain, mais mon but est quand même de baisser mon stock de tissus !

Il faut donc que je prévoie assez de projet pour la partie automne-hiver afin de ne pas me trouver dans la même situation.


0 commentaires - commenter

line, le 23 Sep 2020

Chemise Rouille


Couture

Cette fois-ci je vous retrouve avec une nouvelle cousette dont je suis plutôt fière. En effet, j’ai effectué beaucoup de modifications sur le patron de base pour arriver au résultat dont j’avais envie.

 

 

Réalisation et modification :

Je suis donc partie du patron de la chemise Mélilot de Deer and Doe, version manches courtes, coupée en taille 40. J’aime beaucoup les manches un peu tombantes qui se terminent par un revers. Mais je n’aimais pas spécialement le col et j’avais envie de quelque chose de plus décolleté sur cette chemise d’été. Ainsi j’ai complètement modifié l’encolure en reprenant celle de la vintage shirt dress de Sew Over It.

En résumé, j’ai assemblé à plat les épaules dos et devant, j’ai ensuite décalqué la forme de l’encolure de la vintage shirt dress (en ayant aussi assemblé à plat les épaules dos et devant).

Autre modification, la forme de l’ourlet du bas est moins prononcée que sur le patron original. La forme proposée dans le patron d’origine ne me met pas du tout en valeur, car cela fait ressortir mes hanches. J’ai repris la forme de celui de la blouse Suun de Pm-Pattern, dont j’aime le tombée, juste en dessus des hanches.

J’ai passé quelques heures a patronné tout cela et j’ai cousu une toile pour valider mes modifications.

Niveau réalisation, j’ai suivi à la fois les explications du livret de Mélilot et de la Vintage Shirt Dress suivant les étapes. J’ai pris beaucoup de plaisir à la coudre cette chemise.

J’avais ajouté une poche sur le devant, mais je l’ai décousu car cela ne me plaisait pas.

 

 

Sources tissu et mercerie :

Pour le tissu, j’ai choisi un lin couleur rouille (Rust) de chez Merchant and Mills. Il est de poids moyen (185 gr/m2), parfait pour se projet. Pas beaucoup plus d’information concernant ce tissu, si ce n’est qu’il est fabriqué en Europe et certifié Oeko-Tex. Les lins de Merchant and Mills sont distribués par de nombreuses merceries en ligne en Suisse (lillyparis, Yingdesign, etc).

Le métrage nécessaire pour ma chemise est de 1m35 (largeur 1m40).

Pour les boutons, je suis allée chercher mon bonheur dans parmis les trésors de la Materiotek-Mercerie à la Chaux-de-fonds. Grâce aux précieux conseils de la gérante, je suis repartie avec les boutons parfaits. Ils sont en corne, des années 1930. J’ai toujours tellement de plaisir à visiter cette mercerie. J’en apprend à chaque fois davantage sur les matériaux utilisés, la fabrication des boutons, etc. Et surtout, les conseils sont toujours bien avisés et chaque fois, nous trouvons la perle ou le bouton rare qui sublime mes projets couture.

 

 

Point garde-robe durable :

J’ai trouvé mon patron de chemise d’été parfaite. J’aime son style avec l’encolure tailleur. Les emmanchures tombantes sont parfaites pour laisser passer l’air lorsqu’il fait chaud. La couleur rouille ma va bien et me donne bonne mine. Le lin est un tissu qui vieillit bien normalement.

 


1 commentaires - commenter

line, le 09 Jul 2020

Elegy coloré


Couture

 

Nouvel article aujourd’hui pour parler d’un petit haut qui me plait énormément. Il s’agit d’un modèle de la marque Mimoï pattern. C’est le petit top Elegy, qui est aussi déclinable en robe. Ma sœur a eu la gentillesse de prendre des photos dans un pré des Franches-Montagnes, lors d’une balade. Merci beaucoup !

 

 

Réalisation et modification :

Le patron est disponible seulement en PDF et l’étape découpage/collage n’est pas ce qui me plait le plus. Mais ce patron me faisait de l’œil et j’ai décidé de me lancer. J’ai donc cousu la version petit haut à larges bretelles sans y apporter de modification, mise à part que j'ai coupé le bas du dos en une seule pièce au plis. J’ai trouvé les explications claires et bien détaillées. Il est même proposé deux variantes concernant les finitions intérieures. J’ai d’abord essayé la version dite « le mieux fini », mais j’ai dû me tromper à un moment, car je n’arrivais pas au résultat voulu. Finalement, j’ai défait et assembler ma doublure de manière standard. Je l’ai ensuite cousu aux marges de couture à l’intérieur. Pour ma prochaine version, il faut que je raccourcisse un peu les bretelles et aussi réduire un peu la pièce devant au niveau des aisselles.

 

 

Sources tissu et mercerie :

Le tissu est un magnifique lin lavé dans les coloris ocre, violet et vert pétrole. Il n’est pas bio, mais fabriqué en Europe, en Lithuanie. Il est assez épais (265gr/m2) et j’ai choisi de doubler mon haut avec un autre tissu. J’ai trouvé ce lin sur le site internet d’Atelier Goldfaden (à Berne, en Suisse).  Je recommande ce site, car on peut aussi commander des échantillons et c’est vraiment utile pour voir la couleur avant commande. J’aime son choix de matières naturelles : coton, lin, chanvre, ramie, soie. La sélection me plait vraiment beaucoup et j'ai encore acheté d'autres tissus que j'ai hâte de coudre.

Pour la doublure, j’ai utilisé le tissu d’une chemise en coton et soie, que ma sœur m’a donné car le tissu se déchirait à certains endroits et cela n’était plus réparable. J’ai juste eu assez de tissu pour découper ma doublure.

 

 

Point garde-robe durable :

Ce petit haut est tellement agréable à porter lorsqu’il fait chaud que je l’ai toujours sur le dos. Le tissu s’adoucie lorsqu’il est porté et le lin est bien respirant. La doublure est douce et parfaite au contact de la peau. Sinon niveau tissu, j’aime énormément les coloris ! Ce patron est vraiment bien, car il ne demande pas beaucoup de métrage (encore moins qu'indiqué, si on double avec autre chose). Ainsi, j'ai pu me faire plaisir et choisir un tissu un peu plus onéreux. 


0 commentaires - commenter