Suivre atypie.ch
Line, le 31 Jan 2018

Bilan de janvier du défi #riendeneuf :


Mon mois de janvier a été fortement marqué par la préparation de mon déménagement en février. J’ai eu la chance de trouver un appartement à dix minutes à pied de mon lieu de travail. Quelle joie d’en avoir bientôt terminé avec les trajets en voiture !

Le défit « rien de neuf » est d’autant plus actuel pour meubler et décorer un appartement, sachant que je pars presque de zéro. En effet, j’ai seulement quelques meubles d’appoint, mais pas de lit, table à manger ou canapé. J’avoue me réjouir beaucoup d’avoir mon propre appartement et créer un petit cocon de douceur qui me ressemble. Le meubler principalement sans achat neuf est un énorme défi, dont j’avais besoin dans cette période un peu difficile pour moi.

Voici comment j’ai procédé pour limiter les achats neufs. Premièrement, j’ai établi une liste avec ce qui me manque vraiment pour m’installer. Deuxièmement, j’ai sollicité mes amis et ma famille pour savoir s’ils n’ont pas des meubles inutiles chez eux. J’ai aussi eu la chance que l’ancien locataire me propose spontanément différentes affaires (meubles, lampes). Ensuite, j’ai scruté régulièrement les sites de ventes entre particuliers et je me suis rendue à plusieurs reprises dans les brocantes caritatives et autres magasins seconde main de ma région.

Durant ce premier mois, j’ai effectué quelques achats nécessaires pour ma future installation, mais en bonne partie à la brocante ou sur ses groupes Facebook de vente dans ma région. La découverte de ces groupes, m’a aussi permis de vendre ce dont je n’ai plus besoin/envie.

Par contre, j’ai quand même acheté plusieurs choses neuves pour mon nouveau logis. Pourquoi ? Simplement car je n’ai pas trouvé ce dont j’ai besoin en occasion, par exemple un canapé d’angle adapté au salon et passant la cage d’escalier.

 

Un autre achat est des casseroles neuves, car je n’en avais qu’une seule, de la marque française Cristel. J’aurais pu en acheter à la Brocki (petit nom de la brocante de Bienne), mais je voulais continuer avec la même gamme, car c’est vraiment une très bonne qualité et que j’en suis plus que satisfaite. Elles ont la particularité d'avoir des poignées et anses amovibles, ce qui est un gain de place non négligeable dans ma petite cuisine. De plus c’est fabriqué en France voisine. Alors oui c’est un achat neuf, mais durable et local. Grâce aux économies réalisées en achetant une grande partie du mobilier d’occasion, j’ai pu investir un peu plus d’argent pour acheter un produit fait proche de chez moi (à peine 80km) et ainsi soutenir des entreprises qui font vivre les gens ici, qui produisent en respectant des normes environnementales et des salaires décents.

Février s’annonce heureusement moins mouvementé, je vais prendre le temps de m’installer et découvrir mon nouveau village. Je reviens par ici très prochainement, avec un peu de couture. 


2 commentaires - commenter

Line, le 03 Jan 2018

Quoi de neuf en 2018?


Un nouveau départ pour ce blog ? C’est une idée qui me trotte dans la tête depuis quelques semaines. Peut-être un effet collatéral de l’automne, puis de l’hiver, avec leurs jours plus courts, le retour du brouillard et une irrépressible envie de rester sur mon canapé avec un bon thé et d’écrire quelques mots… C’est donc tout naturellement, que j’ai eu envie de revenir par ici et partager à nouveau. Le contenu va certainement évoluer, car mes intérêts et mon temps libre ont aussi changé depuis les dernières publications. Il faut dire aussi que j’ai pris conscience de l’impact de ma consommation et de mon mode de vie sur l’environnement et du non-sens que cela représente.

Même si ce constat n’est pas facile à avaler, il m’a permis de me remettre en question et c’est seulement ainsi que l’on peut évoluer.

 

Photo prise au MUCEM (Marseille) durant l'exposition : "Vie d'ordures" 

 

En septembre 2016, j’ai découvert le zéro déchet lors d’une conférence de Béa Johnson à Neuchâtel. En janvier 2017, ma sœur et moi avons écouté « La famille zéro déchet » à Lausanne : quelle inspiration !  Cet automne, j’ai participé à un atelier de Camille Binet afin de coudre un kit « zéro déchet » et j’ai eu l’occasion de découvrir et goûter les recettes zéro gaspillage de la québécoise Florence-Léa Syri. Sans compter, que j’ai profité de mon abonnement à la bibliothèque pour faire le plein de lecture enrichissante et positive!

Honnêtement, cela fait un bien fou de découvrir et d’entendre toutes ces personnes positives qui proposent des solutions simples et concrètes pour vivre une vie respectueuse des hommes et de la nature. A chaque fois, je fais le plein de bonnes ondes et cela me motive encore plus pour mettre en place des changements durables dans ma propre vie. En remarquant les bienfaits du partage sur mon enthousiasme et ma motivation, je me suis dit que ce blog serait un excellent support pour à mon tour offrir un retour sur mon expérience, si cela peut inspirer une personne j’en serais ravie ! 

 

Confection de Tawashi

 

Même si mes petits gestes peuvent paraître dérisoires, voir ridicules à certains, n’oublions pas cette belle légende comptée par Pierre Rahbi :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.

Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! "

Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."

Source : https://www.colibris-lemouvement.org/mouvement/nos-valeurs

Cette période de l’année est aussi celle des bonnes résolutions et mon année 2018 va être rythmée par ma participation à un défi collectif : ne rien acheter de neuf durant un an. Je vais profiter de cet espace pour parler en détail de ce défi au fil des prochains mois. D'autant plus que la nouvelle année s'annonce déjà pleine de nouveauté! 

Le Défi « Rien de neuf ? », c’est quoi ?

Un grand challenge collectif lancé par Zero Waste France pour explorer d’autres modes de consommation. En vous inscrivant au défi, vous vous engagez à systématiquement rechercher une alternative aux produits neufs : location, achat d’occasion, prêt, réparation, don ou encore mutualisation. L’objectif est de changer petit à petit ses réflexes et de trouver des moyens de s’équiper, s’habiller ou faire des cadeaux, qui sont à la fois meilleurs pour l’environnement, pour l’emploi et pour la qualité de vie.

Source : http://riendeneuf.org


1 commentaires - commenter

Line, le 09 Dec 2015

Douceur d'automne


Tricot

 

Je suis ravie de partager avec vous ma version du premier patron Lyse « Yuki&co ».

Elle a crée un châle simple et hyper-pratique. On peut le porter comme chauffe-épaule (oui, oui, j’utilise les mêmes termes que ma grand-mère) ou alors comme une écharpe bien couvrante.

Le modèle est bien écrit et malgré sa simplicité, je ne me suis pas ennuyée. Les rayures et les différents panneaux rythment le tricot et on avance très rapidement. Comme il n’y a jamais énormément de mailles en même temps sur les aiguilles, j’ai pu utiliser des aiguilles droites en 3.5

 

 

Pour la laine, j’ai aussi testé les fils teints à la main par Lyse. Elles portent le petit nom de YukiIsInTheSky et sont teints exclusivement avec des colorants naturels ou éco-responsable.

J’ai choisi un coloris vieux-rose / bordeaux et l’autre jaune (je ne retrouve plus les noms). Les couleurs sont belles et pas trop saturées. Mes pelotes étaient en Single Ply et c’est évidemment très doux et agréable autour du coup.

 

 

Encore une foi, je tiens à remercier Lyse pour sa confiance et sa gentillesse ! 

Retrouvez le 2Point0 Shawl sur son blog ou ravelry 


1 commentaires - commenter

Line, le 15 Nov 2015

Marinière


Tricot

 

Ce matin je faisais du tri parmis mes photos et j'ai trouvé ces quelques clichés pris à Bâle par ma sœur. L'occasion est trop belle de vous présenter ce pull tricoté il y a déjà quelques années maintenant, mais que j'apprécie toujours autant.

Pour parler de ce pull, il faut un peu remonter dans le temps, il a été tricoté en 2012 et à l’époque je commençais à peine à tricoter et ne connaissais pas encore Ravelry.

 

 

Le modèle vient d’un catalogue Phildar (n°43). C’est un pull marinière avec un joli jeu de maille qui forme des trous et donne l’impression d’avoir perdu des mailles… Cela donne un petit côté rock et rebelle à cette pièce vue et revue !

Pour la laine j’ai pris celle indiquée, à savoir Oxygène dans les coloris Ficelle et Navy. Les pelotes bleues avaient été achetées en brocante si je me souviens bien.

 

 

Comme ce pull a déjà été porté de très nombreuse fois depuis qu’il est tombé de mes aiguilles. Je peux faire un point sur la laine. Mon avis est plus que positif. Mon pull n’a pas bougé. Aucune trace de feutrage et à peine quelques bouloches aux endroits sujet aux frottements. De plus, cette qualité est très douce. Pour indication, ce pull a toujours été lavé à la main avec une lessive spéciale laine. Par contre, pour l’essorage c’est dans la machine. 

 


0 commentaires - commenter