Suivre atypie.ch
Line, le 13 Jan 2020

Vintage shirt dress kaki


Couture

 

Réalisation et modification : 

Après ma première version en chambray, j’ai rapidement eu l’idée d’une seconde version en lin d’inspiration saharienne. Je n'ai effectué aucune modification et le patron est un bonheur à coudre. J'ai ajouté une petite ceinture assortie. C'est simplement une bande de tissu cousu et une belle boucle en nacre. Je pense que je pourrais réduire d'une taille car c'est assez large. Mais en même temps c'est très agréable de pouvoir la porter un peu lâche avec la ceinture. 

 

 

Sources tissu et mercerie :

J'ai choisi d'utilisé un lin de chez Mars-elle. C'est le coloris kaki gris foncé. Son grammage est de 165 g/m2, ce qui en fait un joli tissu, assez fluide, mais pas transparent. Voici les infos trouvées sur le site de la marque : 

Lin, cultivé de manière conventionnelle en Europe, transformé au Portugal et teint en Grèce. Il porte un label OEKO-Tex. Il n’est peut-être pas biologique et/ou GOTS, mais toutes les étapes de la culture et la transformation sont réalisées en Europe, ce qui limite quand même l’impact écologique. 

Il y a un très bon article sur le blog de Mars-elle au sujet de son lin, je reprend ici quelques points non négligeables : 

  • Sa culture ne demande pas d’eau supplémentaire, peu d’engrais, pas ou peu de pesticides,
  • La plante est cultivée proche de chez nous, dans nos campagnes d’Europe centrale ; il n’y a donc pas de transport depuis des pays lointains,
  • Le traitement des fibres est un traitement purement mécanique (aucun produit chimique) et qui utilise peu d’eau et d’énergie.

Source : https://www.mars-elle.com/le-lin-un-tissu-par-nature-ecologique/

Boutons :  Les boutons en corne et la boucle de ceinture en nacre viennent de la Materiotek-mercerie à la Chaux-de-fonds. Il s'agit d'une mercredi spéciale que j'affectionne particulièrement, car on y trouve seulement de la mercerie ancienne. Pour celles et ceux qui passent par-là cela vaut vraiment le détours pour trouver des trésors. 

 

 

Point garde-robe durable : 

Pour l'instant, j'ai peu de vêtement en lin dans ma penderie. Mais cette matière me plait de plus en plus. Je trouve que c'est un tissu solide et durable. Quand à ma robe, elle est plutôt pour l'été et j'ai hâte de la porter quand il fera chaud. Pour l'instant, je ne l'ai mise que pour prendre les photos et en les voyant je me dis que c'est aussi portable en mi-saison avec un gilet tricoté et des collants. Le lin utilisé a vraiment un beau tombé et il est assez souple pour que les plis de la jupe se drapent joliment. Comme pour ma première version, je suis contente d'avoir choisi un tissu uni pour ce patron qui a un style très rétro. Je n'aurai aucun mal à assumer son style. Le seul point négatif est peut-être la couleur du tissu un peu trop froide pour mon teint.  

 


1 commentaires - commenter

Line, le 03 Jan 2020

Miss origami


Couture

Réalisation et modification : 

Je reviens aujourd'hui avec un projet qui m'a donné du fil à retordre au niveau des ajustements. J'avais depuis longtemps le patron de la jupe miss origami de Gasparine création. J'aime beaucoup sa coupe trapèze et le pan du devant qui fait tout le charme du modèle. Comme j'étais entre deux tailles (40 à la taille et 42 aux hanches), j'ai décidé d'adapter le patron. Mais après le premier essayage, j'ai vraiment dû rogner au niveau de la couture côté environ 6-7mm. En finalité, c'est donc une taille 40 et demi, car la partie en 42 était bien trop large. Il faut encore que je corrige mon patron pour la prochaine. A part mes problèmes de taille, j'ai trouvé le patron bien expliqué.

Autrement, j'ai utilisé une jolie batiste de coton pour la parementure et les doublures des poches. Pour la prochaine version, je ne ferai pas l'envers de l'empiècement devant avec le tissu principal, car cela donne une sur-épaisseur. 

Sources tissu et mercerie :

Le tissu est un denim (coton bio GOTS) des Trouvailles d'Amandine, que j'avais reçu comme contrepartie à ma participation à la campagne de financement participatif. C'est un denim léger (200gr/m2), idéal pour une jupe. La fibre est cultivée en Inde et la fabrication du tissu est faite en France. 

Pour les doublures de poches et les parementures, j'ai utlisé une batiste de coton "Hirondelles" (Fifi Mandirac pour Atelier Brunette), que j'avais dans mon stock. Je n'ai pas trouvé d'information sur la provenance du tissus. 

Concernant la mercerie, j'ai utilisé une fermeture à glissière YKK noire et dorée, que j'ai récupérée sur un sac. 

 

Point garde-robe durable : 

J'ai remarqué que je n'avais plus de jupe dans mon armoire. Quel dommage, car j'adore en porter avec une jolie blouse ou chemise. Ma nouvelle jupe me plait beaucoup et me va bien après ajustement. La couleur Liane est un vert-beige, qui s'assortit très bien avec mes hauts. La forme trapèze est facile à porter, mais permet vraiment d'équilibrer la silhouette. 

Je porte aussi mon joli collier en perles de céramique Kazuri, fait main au Kenya. C'est un petit coup de coeur, mais sa couleur verte me posait un peu problème. Suite à mon travail de recherche d'inspiration pour la "mission garde-robe", j'ai repéré des tenues mélant avec succès violet-prune et vert. 


2 commentaires - commenter

Line, le 22 Dec 2019

Mission garde robe : ma palette de couleur


Couture

 

Pour rappel, dans le précédent article, j’ai défini mon objectif pour mes coutures de l’an prochain, ainsi que mon tableau d’inspiration. Aujourd’hui, je reviens avec un article qui va parler couleur ! 

 

Etape 3 : ma palette

J’ai donc suivi les articles « mission garde-robe » du site Artesane et ai répondu au question sur la partie concernant les couleurs en regardant mon tableau d’inspiration. Je fais ici un petit résumé, afin d’en garder une trace écrite. 

  • Les couleurs qui se dégagent de mon tableau d’inspiration : ocre, rouille, terracotta, burgundy, bleu jeans, écru, noir, caramel, prune, vert kaki/forêt, noisette, sable, doré, 
  • Les couleurs que je préfère porter sont prune, figue, écru, bleu jeans, brun, kaki 
  • Je me sens bien en portant des coloris comme le kaki ou les violets chauds. 
  • Les couleurs qui me vont au teint sont les couleurs chaudes, un peu ternes (pas vive). Je dirais les teintes marron-beige tirant vers l’orangée, rouge, 
  • La couleur que j’adore mais que je n’ose pas porter, c’est le burgundy.

 

Mes teintes classiques (= neutre qui vont avec tout) : Gris mulot, sable, écru, bleu jeans, caramel 

Mes teintes indétrônables (= basique, presque neutre mais avec plus d’impact visuel) : kaki, prune, ocre, rouille et figue

 

Mes teintes chatoyantes (= accents de couleurs qui ne vont pas avec tout mais qui ont un fort impact visuel) : moutarde, terracotta, vieux rose, bleu canard/pétrole, burgundy, vert forêt

 

Il y a quelques années de ça, j’ai fait un atelier colorimétrie avec une conseillère en image. (J’avais reçu une box pour une activité, en quittant mon premier job et j’en avais profité). Nous avions essayé énormément de foulard de couleurs différentes afin de voir ce qui me va le mieux. De mémoire, la palette que je présente ici correspond bien avec ce que la conseillère m’avait dit. Ce qui m’avait le plus marqué, c’est qu’elle m’a déconseillé le blanc et le noir. En place du blanc, elle me conseille des teintes écru, coquille d’œuf, sable et pour remplacer le noir le brun foncé et le marron. 

 

Mes trouvailles tissus: 

Après cette étape enrichissante et la création de ma palette, j’ai parcouru l’ensemble de mon stock de tissus et je les ai triés en fonction de leur couleur et matière. J’ai aussi découpé des échantillons dans des restes de tissus dont j’apprécie le coloris, auxquels se sont encore ajouté mes échantillons tricotés. 

Une activité durant laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir, c’est faire les boutiques « virtuelle ». Mes recherches m’ont permis de sélectionner quelques tissus et j’ai commandé des échantillons. Comme pour la laine, je n’arrive plus à acheter sans avoir vu la couleur « en vrai » auparavant. 

 

 

Après cette étape, j’ai beaucoup d’idées d’association de couleur. Les échantillons permettent d’avoir une bonne idée du drapé de la matière, de sa texture, de son épaisseur ou de sa transparence. Il me reste encore à identifier quels sont mes besoins prioritaires, quelles sont les formes qui me vont et que j’aime porter. Biensûr je dois aussi chercher les patrons qui correspondent. Puis je pourrais définir les tenues que je vais coudre. 


2 commentaires - commenter

Line, le 02 Dec 2019

Mission garde-robe 2020


Couture

Ceux/celles qui suivent mon blog depuis longtemps savent que j’aime réfléchir à ma garde-robe et à mes vêtements cousus et tricotés. J’ai donc été sensible à la parution du premier livre de Deer and Doe : Dressed. Mais pour l’instant je ne l’ai pas acheté car je déteste au plus au point imprimer et scotcher les patrons pdf. J’attends d’en savoir plus sur la qualité de la méthodologie du livre. 

En 2014-2015, j’avais suivi avec attention les articles de Colette Pattern intitulés Wardrobe Architect. S’en était suivi deux articles de réflexion sur ma garde-robe, qui sont toujours disponible sur le blog. 

Disponibles ici: 

Réflexions sur ma garde-robe partie 1

Réflexions sur ma garde-robe partie 2

Dès 2016, je n’ai plus cousu autant par manque de temps et d’envie, j’ai surtout fait des sacs-à-vrac et quelques robes ou autres vêtements coup-de-cœur. 

Mais depuis cet été, je me suis remise derrière ma machine à coudre, car mon armoire me semble de plus en plus vide. Avec les années qui passent certaines pièces ne sont plus portables, autant des achetées, que des cousues mains. Mes goûts et mes besoins ont aussi évolué. Il y a de la place dans mon vestiaire, mais je ne sais pas vraiment par où commencer pour avoir une cohérence entre les différentes pièces. En effet, j’aime coudre des tissus colorés, des patrons vintage, ou des robes de tout genre, mais ce n’est pas ce que je porte dans ma vie de tous les jours. Alors j’ai décidé de suivre les conseils présentés dans les articles « Mission garde-robe » d’Artesane. 

Dans cet article, je consigne mes réflexions en réponse aux différentes étapes du processus expliqué dans les articles d’Artesane

 

Etape 1 : Mon défi, mes objectifs 

Il faut définir quels sont mes objectifs pour mon défi. Il faut garder en tête qu’ils doivent être réalistes et atteignables. 

Pour poser l'objectif du défi, il faut prendre en compte le contexte. J’ai choisi de travailler sur les contextes « vie quotidienne » et « sortie ». Il faut aussi pensé aux contraintes, pour ma part pas de contrainte liée au travail puisque je suis en uniforme. Mon seul souhait est un entretien facile : lavage en machine, repassage facile et rapide. 

Voici mon objectif : 

  • Me coudre deux tenues de tous les jours et une tenue plus habillée/chic pour le printemps/été et automne/hiver. (soit 4 tenues « quotidiennes » et 2 tenues « habillées », pas de nombre de pièces défini, c’est-à-dire qu’une tenue peu être composée de plusieurs éléments ou non). 

 

Etape 2 : mes inspirations

Cette étape a été vraiment amusante, j’ai passé pas mal de temps à collecter des images de tenues, vêtements, association de couleur qui me plaisent. C’est donc un peu plus de quatre-vingt images que j’ai pu analyser. 

Voici le tableau d’inspiration que j’ai réalisé en sélectionnant les photos que j’ai préférées et qui m’inspirent le plus (photos trouvées sur internet, instagram, etc)

Honnêtement je pourrais porter chacune des tenues qui est présentée sur ce tableau. J’adore les couleurs choisies, les vêtements ont l’air confortables et seyants. Cela correspond complètement à mes envies. Par contre certaines pièces n’avantagent pas ma morphologie (pour rappel en pyramide/poire/A). Par exemple, les pantalons ou jupes à taille élastiquées sont à éviter, ainsi que les jupes à plis. 

Les sentiments que me procurent ces images sont : calme, sérénité, bienveillance et joie. 

Difficile pour moi de nommer ce style, peut-être un peu bohème chic, mais en restant décontracté. Si tu as une idée, note-là en commentaire ;-)

C'est tout pour aujourd'hui! Je reviens bientôt avec la suite de ma "mission garde-robe". Le prochain article traitera de ma palette. Mais pour cela, je dois attendre les échantillons de tissus commandés. Ensuite, je vais réfléchir à mes projets couture et composer ma garde-robe. J'espère la présenter ici avant la fin d'année. 


1 commentaires - commenter